Culture

Ces séries pionnières de l’inclusivité

Les séries pionnières de l'inclusivité

Les séries : comment se sont-elles adaptées à notre époque ? Format adulé par les plateformes de vidéos à la demande comme Netflix, les séries ont dû se démarquer au fil des années en bouleversant les codes habituels, voire en changeant le cours de l’Histoire. Mais d’où provient ce changement et qu’en est-il aujourd’hui ? Découvrez 5 séries adeptes de renouveau, d’inclusion et de liberté.

Les premiers pas des séries inclusives

Grey's Anatomy

La série Grey’s Anatomy, créée par Shonda Rhimes en 2005, fut révolutionnaire sur plusieurs plans. En effet, bien que des séries médicales aient été créées avant celle-ci, à l’image d’Urgence, Grey’s Anatomy se concentre au départ sur la vie d’un personnage principal : Meredith Grey, future chirurgienne ; avec ses rencontres, ses amours, ses amis etc. Bien que de nombreuses personnes ont depuis rejoints ou quittés la série, la production a toujours mis en avant la diversité ethnique dans le choix de ses acteurs. Par ailleurs, le duo Cristina Yang et Preston Burke, joué respectivement par Sandra Oh et Isaiah Washington, constitua l’un des premiers couples métisses à la télévision. En avance sur son temps, la série donne aussi régulièrement à voir des personnages et des couples homosexuels.

Grey's Anatomy une série pionnière de l'inclusivité

La Chronique des Bridgerton

La Chronique des Bridgerton, série sortie en décembre dernier sur Netflix, s’est elle aussi appliquée à représenter la diversité au sein de son casting. Cette dernière a volontairement choisi de remplacer les nobles de l’époque, qui étaient exclusivement des personnes caucasiennes, par des acteurs et des actrices de couleurs. À l’époque où se situe la série, soit au 19ème siècle, les personnes racisées n’avaient que peu de droits jusqu’alors et étaient régulièrement employées comme « domestiques ». Mais la série qui se veut contemporaine, a préféré adapter son casting aux valeurs du 21ème siècle.

La chronique des bridgerton

La mise en avant de toutes les ethnies, genres et orientations sexuelles

Les séries produites lors de la dernière décennie ont toutes, plus ou moins, un point en commun. Bien qu’elles ne se focalisent pas autour des mêmes thèmes, des mêmes problématiques, ni même durant la même époque, elles ont toutes cherché à représenter les nouveaux codes de notre société. Certaines d’entre elles se sont même focalisées sur ce sujet en particulier, comme c’est le cas des séries Sex Education, dévoilée en 2019, et Dear White People, disponible depuis 2017 sur Netflix. La première se concentre principalement sur les réflexions d’ordre sexuel chez les adolescents, chacun avec leurs problématiques, leurs doutes et leur désir. Sex Education, en plus d’un casting très riche, dévoile les problèmes du monde du 21ème siècle, à savoir les questions de genres et d’orientation sexuelle chez les jeunes. Quant à Dear White People, celle-ci repose sur le thème du racisme et des injustices dans leur globalité, mais également sur la quête d’identité dans un monde divisé.

dear white people

Un rapprochement avec les valeurs de la génération Z

Les nouvelles séries se rapprochent considérablement des valeurs de la génération Z. Contrairement aux séries pour adolescentes, très prisées dans les années 1990 et au début des années 2000, qui se concentrent davantage sur la vie privée des protagonistes, les dernières productions en date choisissent d’aborder des thèmes souvent considérés comme tabous. À l’image d’Euphoria, la série signée HBO s’intéresse à la vie et au passé de Rue, jeune américaine tout juste sortie de cure de désintoxication et à sa lutte constante avec ses angoisses. La série détaille aussi l’histoire d’autres adolescents, tous sujets à de nombreux problèmes tels que la quête d’identité, l’addiction, les questions de genres, l’anxiété, les effets néfastes des réseaux sociaux etc. Saluée par la critique, la série cherche à donner la parole à la nouvelle génération, parfois mise de côté ou rabaissée au profit d’une société mondialisée.

Euphoria

De nos jours, les séries se sont considérablement développées, devenant un modèle économique à part entière pour les plateformes de streaming. Aussi ont-elles dépassé un nouveau stade. Tout d’abord érigées au rang de « divertissement » simple, rapide et efficace, les séries constituent à présent un moyen de communication redoutable, permettant de lever le voile sur des sujets jusqu’ici oubliés. Il parait évident que celles-ci n’ont pas dit leur dernier mot et continueront tant bien que mal à représenter les changements de valeurs de la société actuelle.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :