July Book Club 2020 : Le livre des Baltimore de Joël Dicker

Ayant beaucoup aimé la série TV “La vérité sur l’affaire Harry Québert“, je me suis dit qu’il fallait que je lise au moins un livre de Joël Dicker afin de voir si ses livres étaient à la hauteur de cette série tirée d’une de ses histoires.

Résumé

Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur de La vérité sur l’affaire Harry Québert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey.

Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne.

Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’en février 2012 il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman.

Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu’il éprouva jadis pour cette famille de l’Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu’est-il vraiment arrivée aux Goldman-de-Baltimore ?

Le livre des Baltimore de Joël Dicker

Mon avis

Pour commencer, j’ai beaucoup aimé le personnage de Marcus Goldman. C’est le seul personnage qu’on arrive vraiment à connaitre à travers ce livre et auquel on peut réellement s’attacher puisque c’est lui qui raconte l’histoire de sa famille. J’ai bien aimé les personnages de Hillel et Woody mais malgré le fait que Marcus raconte leur vie, même lorsqu’il n’était pas avec eux, j’ai trouvé qu’on n’arrivait pas suffisamment à s’identifier à eux. En revanche, on comprend qu’il forme un duo inséparable depuis le début du livre et que cette amitié va être mise en péril à cause d’une fille appelée Alexandra.

Puis, la relation d’Alexandra et Marcus est assez mignonne. Au début du livre, on ne se rend pas compte de ce qu’ils ont traversé ensemble et de leur amour. Personnellement, je ne les ai perçus que comme deux vieux amis qui se sont retrouvés et qui sont vaguement sortis ensemble des années auparavant. Ensuite, l’auteur nous fait comprendre que leur relation amoureuse était très forte. Alexandra semblait aimer séduire et jouer alors que Marcus était fou amoureux d’elle. Le personnage d’Alexandra m’a tout de même paru assez creux, je n’ai pas trop compris l’intérêt de ce personnage dans l’histoire. Sa présence avait pour ultime but de séparer le trio des Goldman mais je trouve que l’auteur ne l’a pas assez décrite et ne l’a pas assez mise en avant pour qu’on puisse vraiment comprendre ce qui était si attirant chez elle pour qu’elle brise une amitié fraternelle.

Enfin, je me suis beaucoup identifiée au personnage de Marcus. La première raison est qu’il est écrivain et la seconde est que je l’ai déjà beaucoup apprécié dans La vérité sur l’affaire Harry Québert. Son personnage était beaucoup plus décrit et on comprenait mieux sa personnalité et sa façon de penser. Il reste tout de même une raison pour laquelle j’aime beaucoup ce personnage : il a une sensibilité extraordinaire. On sent qu’il veut être quelqu’un de bien et lutte contre ses sentiments pour Alexandra lorsqu’il la retrouve des années plus tard car il ne veut pas gâcher la vie qu’elle s’est (re)construite.

Pour conclure cet article sur une note positive, je tiens quand même à dire que l’histoire était vraiment très bien trouvée et que j’ai pris plaisir à lire ce livre. Au début, je me suis accrochée car je n’arrivais pas à me mettre dans l’histoire. Mais, petit à petit, plus j’avançais dans ma lecture, plus je voulais savoir la fin et ce qu’il était réellement arrivé aux Goldman-de-Baltimore.

Le livre des Baltimore de Joël Dicker

Note⭐️⭐️⭐️⭐️

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce livre (si vous l’avez lu) ? N’hésitez pas à me conseiller des livres que vous avez lu et aimé, ou que vous voulez lire, dans les commentaires. J’en lirai plusieurs et je pourrai alors faire des revues sur ceux que j’ai aimé aussi.

6 thoughts on “July Book Club 2020 : Le livre des Baltimore de Joël Dicker

  1. Coucou!

    Je n’en ai jamais entendu parler! Merci donc pour ta revue!
    J’ai terminé L’été des oranges amères qui est génial! Je l’ai lu en quelques jours!
    bisous!

      1. C’est Claire Fuller l’auteur! Ca fait penser à l’ambiance de l’Auberge de la Jamaique de Daphné du Maurier…Je l’avais lue ado..

  2. Je pense qu’avec le dernier c’est celui que j’ai le moins aimé
    S’entend que c’est un très bon livre qui se dévore et qui est bien ficelé. J’ai trouvé le Drame un peu prévisible mais un bon bouquin dans l’ensemble !

    1. Oui le Drame des Baltimore était prévisible je suis bien d’accord ! On nous fait tourner en rond jusqu’à la fin sans nous dire que c’est un meurtre alors qu’on s’en doute depuis les premières pages du livre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :